Transat retour - du 3 au 22 Mai

Mardi 3 Mai

La 3ème partie de notre voyage commence aujourd'hui : le retour vers l'Europe avec une escale aux Açores.
Derniers préparatifs au réveil : du pain frais, coupe de cheveux pour Titouan, ranger les sacs de réserves alimentaires qui n'ont pas trouvés leur place dans les coffres.
Nous quittons le mouillage de Marigot à St Martin pour aller faire le plein d'eau au port Fort Louis où Alain nous accueille avec le sourire !

Marie et Guillaume embarquent, nous plions l'annexe et la rangeons dans un coffre.

Kea, le bateau d'Anne Marie que nous avons rencontrée chez Jacques, vient aussi faire le plein et prend la mer juste après aussi.
Nous repassons dans le mouillage dire au revoir aux copains : Géo VI, Escapade, Hélios, Mobius, Aria. A bientôt de l'autre côté !
12h, nous hissons les voiles, c'est parti :) Nous faisons cap au nord-nord-est, la mer est calme, la houle petite et longue.
Marie et Guillaume se familiarisent avec le bateau, prennent la barre un long moment.
Après midi papotage, sieste, montage de la ligne de pêche et Quiz Harry Potter préparé par Guillaume.
Aria est dans notre sillage, mais pas pour longtemps, ils sont plus rapide que nous !
Titouan ne veut pas manger et va se coucher directement, Mathieu est un peu malade, Étienne s'endort dehors.
Il y a un peu d'inquiétude à ce long voyage mais aussi de l'émotion et de l'excitation du départ !
Les quarts peuvent commencer, dans l'ordre ce sera Nico, Guillaume, Manu et Marie.
Nous naviguons toujours au près mais la mer est calme, donc ce n'est pas si désagréable.

Mercredi 4 Mai

Nous avançons bien, 5,4 Nds de moyenne au près, c'est pas mal, notre cap est plein nord.
Le soleil s'est levé à 5h30 et se couche à 19h. Nous décalons notre heure de vie d'une heure. Nous voilà à L'UTC-3h. Les Açores sont à L'UTC 0h.

Petite séance d'école ce matin, juste une dictée à laquelle Marie participe aussi, mais c'est difficile de se concentrer sur le cahier sans avoir un léger mal de mer.
Après le déjeuner, nous jouons à la coinche. Titouan et Mathieu apprennent bien : nous allons pouvoir organiser un tournoi !
Histoire de nous rappeler que nous sommes en mer, une grosse vague nous arrose copieusement juste avant le goûter.
Nico fait une grosse sieste avant le dîner, le reste de l'équipage bouquine calmement.
Ambiance joyeuse, je traîne encore un léger mal de mer qui s'estompe doucement.

Jeudi 5 Mai

Nous filons toujours à bonne allure vers le nord, le vent tourne un peu et nous avons pu orienter notre cap de 30° plus à l'est. Le vent est stable autour de 20/25 Nds, la mer est calme, le bateau ne tape pas dans les vagues. Meltem et son équipage sont désormais habitué à vivre penchés. Le truc casse pied, c'est les éviers de la cuisine qui se retrouvent sous la ligne d'eau et qui ne se vident pas.

Ce matin c'est maths pour les grands et lecture pour Etienne. Petit entretien, lecture, routage et repos pour les grands.
Apres le déjeuner, "bon on enlève un ris dans la GV et on fait un tournoi de coinche ?"
Et bien non, en tout cas pas pour moi : Guillaume remarque un problème sur le haut du génois, il faut l'affaler... Entre le pan supérieur et le pan intermédiaire, on peut voir le ciel, heureusement c'est décousu sur 1,2 m, pas déchiré. C'est parti pour 3h de couture, Podcast dans les oreilles ça passe plus vite!

Le reste de l'équipage joue aux cartes, bouquine et fait la cuisine.
A 19h, nous hissons à nouveau le génois, belle épreuve physique, le pont glisse et le vent est intense.
Riz, ratatouille et au dodo !
Nous avons déjà parcouru plus de 350 M en 60h, soit 5,8 Nds de moyenne.

Vendredi 6 Mai

Le soleil, le ciel bleu, la houle toute douce nous accompagne pour la journée.
La réparation du génois n'a pas bougée, bonne nouvelle.
Matinée d'école, salade composée au déjeuner, partie de coinche pour débuter l'après midi, Mathieu et Titouan sont plongés dans la lecture d'Harry Potter et Étienne écoute en boucle les histoires enregistrées par sa marraine Christel.
Le vent molli à 8/12 Nds, nous installons le spi asymétrique pour maintenir notre vitesse.

La chaleur est encore bien agréable même si nous avons déjà bien grimpé vers le nord. 
Motivation douche pour tout l'équipage : sur la jupe arrière avec un bout et un pare-battage en sécurité, douche à l'eau de mer et rinçage à l'eau douce. Même régime pour Meltem, le bateau navigue à plat alors on en profite pour aérer, ranger et sécher ce qui doit l'être.

Nous rangeons le spi pour la nuit, un bon plat de pâtes carbonara et au lit, après cette belle journée.
471 M parcourus en 3,5j

Samedi 7 Mai

Les conditions de navigation restent toujours agréables, alors on en profite :) Nous sentons que l'air est un peu plus frais mais nous sommes malgré tout toujours en short !
Un peu de conjugaison, de maths et d'écriture ce matin après un petit déj tardif. Marie et Guillaume font une petite séance de gainage sur le matelas bain de soleil du roof.
Pour l'après midi, ils ont concocté un jeu de piste avec pleins d'énigmes pour les enfants. Les enfants se régalent ! Tout à coup, le fil de pêche se dévide avec le bruit caractéristique du moulinet, la canne se pli : ce ne sont pas des sargasses, c'est une belle dorade coryphène !!! L'excitation est à son comble : notre première prise depuis longtemps (la méditerranée) où le fil ne casse pas. Guillaume remonte patiemment la dorade à bord. Waouh, quelle satisfaction !
Il faut maintenant la découper et la préparer, c'est Nico qui s'en charge.

Au menu de ce soir : sushi et ceviche en apéro, et darnes dorées et purée pour le dîner.
On est prêt pour réitérer ça demain :)

626 M parcourus en 4,5j. Distance restante :  1727 M

Dimanche 8 Mai

Pas de pêche miraculeuse aujourd'hui mais toujours cette mer quasi plate, ce beau ciel bleu pour nous accompagner. Nous profitons de ces journées faciles, l'avancée vers les Açores comporte beaucoup de probabilités de météo très changeante : de la pétole à contourner aux dépressions à utiliser sans se faire piéger.
Pas d'école aujourd'hui mais un long après midi de coinche.
Nous avons à nouveau avancé d'une heure pour nous caler sur un rythme de vie accordé avec le soleil.

Apéro grenadine et toasts suivi d'un dîner avec les restes de la dorade pêchée hier.
Nous croisons un cargo par jour environ et les bateaux copains sont tous en route, comme une constellation autour de nous. St Elme est arrivé à Flores ce matin, bravo pour cette belle transat en 19j.
Pour Meltem : 760 M faits, 1600 M à faire

Lundi 9 Mai

Changement d'ambiance aujourd'hui, la houle est plus haute, environ 1,5m, nous nous faisons un peu plus secouer, le ciel est un peu plus couvert, l'air un peu plus frais. Le vent a forci, nous avons désormais 2 ris dans la grand voile et quelques tours dans le génois mais nous filons à plus de 6 Nds malgré tout.

Nous passons plus de temps à l'intérieur, nous sommes tous bien amarinés donc ça reste confortable.
Quelques vagues arrosent partiellement le cockpit donc on a sorti les cirés pour les quarts !
920 M faits,  1450 M à faire

Mardi 10 Mai

La grisaille d'hier et la houle ont disparues, nous profitons encore d'une belle journée de navigation. Hier nous avons parcourus près de 160 M en 24h, on est donc sur notre moyenne haute de vitesse.
Notre routine est établie, les petites et grandes choses à faire s'enchaînent et la journée passe rapidement. On est tous ravis de ce sentiment : une semaine que nous naviguons, 1000 M parcourus et pas de manifestation d'impatience ou d'agacement pour aucun d'entre nous.
Motivation propreté pour l'équipage, shampoing et douche à l'eau de mer qui est bien rafraîchie et rinçage à l'eau douce sur le pont. Le soleil nous réchauffe ensuite doucement.

En fin de journée nous péchons une petite sériole, qui passera à la casserole pour le dîner.
1072 M faits, 1250 M à faire

Mercredi 11 Mai

Ciel étoilé, rosée, le pont de Meltem est tout trempé ce matin. Le vent molli doucement. Après un petit déjeuner où nous dégustons une brioche cuisinée par Guillaume et Étienne pour fêter notre première semaine de nav, nous faisons sécher le bateau : les coussins du pont et surtout l'intérieur! Courant d'air général et nettoyage.
Petite séance d'école ce matin, et comme par hasard, un étrange mal de mer atteint nos petits écoliers qui passent pourtant des heures à lire Harry Potter au fond de leur cabine !!!

Nous poursuivons notre tournoi de coinche, Nico affine le routage en fonction de l'évolution météo : une zone sans vent à franchir et une dépression à éviter, sieste pour les plus valeureux et séance de sport pour les flemmards ;)

Fin de journée en musique, apéro jus de pomme, rondelles de saucisson et carottes, et dîner couscous végétarien.

1184 M parcourus en 8,5j tribord amure soit 5,8 Nds de moyenne. Nous sommes à mi chemin entre St Martin et les Açores

Jeudi 12 Mai

À 2h ce matin il n'y a plus du tout de vent, nous allumons le moteur pour passer cette bulle de pétole !
Au réveil, nous avons un petit problème (qui pourrait devenir très gênant...) avec le détendeur de la bouteille de gaz qui est devenu capricieux. Petit déjeuner sans thé ni café !! On finit par trouver une solution pour pouvoir utiliser le gaz en toute sécurité mais entre temps on s'est tous imaginé manger nos boîtes de conserves froides et regarder nos pates et notre stock de farine sans pouvoir les cuisiner !
Il n'y a toujours pas un souffle de vent, la mer est lisse, il fait beau, merci l'anticyclone des Açores ;)
École, repos, lecture, aération du bateau nous occupent ce matin.
Et dans l'après midi, Nico monte au mat pour vérifier que tout est OK là haut.
Nous envisageons une petite baignade mais il faut viser entre les zones où flottent des dizaines de méduses étranges nommées Galère Portugaise : elles sont assez dangereuses !


On surveille alentours et on stoppe le bateau quand tout est clair.
L'eau est bonne, d'une transparence incroyable et d'un bleu profond. 5400 M de fond, pile au milieu de l'océan Atlantique !! La coque est propre, rien n'est coincé dans la quille ni dans le safran, nous pouvons rallumer le moteur et repartir.

Pendant la partie de coinche qui suit, un brin d'air semble s'établir, nous hissons les voiles mais finalement nous repartons au moteur !
Nous observons au loin 4 globicéphales mais ils sont farouches et ne s'approchent pas de nous.

1285 M parcourus en 9,5j, 990 M restant jusqu'à Flores.


Vendredi 13 Mai

Vers 6h du matin, nous pouvons remettre les voiles et couper le moteur. Les prévisions météo annoncent un renforcement du vent en fin de journée. En attendant, nous hissons le spi asymétrique.
A notre tribord, à quelques milles, il y a 2 voiliers, dont un croisera notre route. C'est l'occasion de papoter à la VHF et de faire des photos que l'on s'échangera à terre :)
La mer est toujours très calme, on en profite pour compléter le réservoir de gasoil avec nos bidons supplémentaires, pour aller chercher une bouteille de gaz au fond des coffre, pour faire du pain avec le four palestinien de Marie et Guillaume : comme un moule rond avec un couvercle qui se met sur la plaque de cuisson : bien plus économique en gaz !
Les garçons jouent quasiment toute la journée à l'intérieur : lecture, cabanes, avion en papier, déguisements. Nous avons prévu de nouveaux films et dessins animés mais pour l'instant, ce n'est pas nécessaire.

Nous commençons à lire les guides sur les Açores. On imagine arriver dans une petite dizaine de jours.
En fin de journée, le vent rentre et la houle aussi. Nous passons de "La Croisière s'amuse" à des conditions de navigation un peu plus sportive. C'est sympa mais ça roule pas mal !
Seul événement moins sympa de la journée, je me suis brûlée à la main gauche au moment de l'affalage du spi : la manille de l'écoute a cédé, du coup le cordage a surpaté sur le winch, je l'ai bêtement défait en tension et je l'ai retenu par réflexe... Quelques cloques, du froid, un doliprane, un bon plat de pâtes carbonara préparé par Marie et Guillaume, et ça repart ! Je mets un peu de temps à m'endormir car ça brûle encore mais au réveil pour mon quart, ça va bien mieux... Il reste à faire cicatriser mais ça je devrais savoir faire :)
Nous faisons route vers le sud car une dépression nous barre la route directe. Tous les autres bateaux avec qui nous communiquons et qui naviguent autour de nous ont pris la même décision, c'est rassurant !

1406 M parcourus, 888 M restant

Samedi 14 Mai

La nuit a été bien agitée à cause de la houle de travers mais elle diminue dans la journée et nous revenons à une navigation plus stable.
Côté bobo sur la main, tout va bien, pas de douleurs et je peux me servir de main normalement. Côte école, c'est un peu le bazar !!!!
La dépression arrive, nous filons vers le sud pour rester dans des vents et une mer maniable.
Les températures chutent encore un peu, on apprécie le soleil et on remet des vêtements chauds. Nous nous couchons dans un lit froid, ça faisait longtemps que ça n'était pas arrivé et c'est loin d'être désagréable :)
Le temps passe plus vite qu'on ne se l'était imaginé, il n'est pas trop compliqué de cuisiner, nous arrivons à nous reposer et cet après midi c'est douche sur la jupe arrière au soleil. Nous ne sommes pas à plaindre !

1520 M parcourus, 800 M restant

Dimanche 15 Mai

Petit déj à l'intérieur car le temps est gris, humide et frais, heureusement Guillaume et Marie ont préparé une brioche aux pépites de chocolat !
La dépression est passée, nous n'avons pas eu de vent supérieur à 30 Nds.
La journée s'étire doucement entre jeux, repos et repas. Nous profitons des quelques rayons du soleil mais passons beaucoup de temps à l'intérieur au chaud.
Le vent a bien baissé et désormais c'est plutôt une bulle sans vent que nous craignons !!

1650 M parcourus, 700 M restant

Lundi 16 Mai

La nuit la pleine lune nous offre un spectacle splendide : lumières orangées quand elle est masquée par les nuages ou véritable soleil nocturne lorsque le ciel est dégagé. En réalité, nous apprendrons à l'arrivée qu'il y avait une éclipse de lune cette nuit.
Il fait grand soleil aujourd'hui, l'air est sec et le vent est faiblard. L'ambiance est la même qu'une belle journée d'automne ou de printemps quand l'ombre est trop fraîche mais le soleil si agréable. Quel bonheur de retrouver le rythme des saisons, nous qui vivons en été depuis presque un an.
Nous discutons à la VHF avec Luce Guida, un magnifique voilier de 23m, et son skipper que nous avons croisé aux Tobago Cays en Décembre.
Petite douche et shampoing à l'eau de mer aujourd'hui : elle est vraiment fraîche!!
Le vent tombe complètement, nous démarrons le moteur vers 15h, souhaitons que ça ne dure pas trop.

1740 M parcourus , 620 M restant

Lors de tous les quarts du petit matin, nous observons Venus et Jupiter, très lumineuses et nous montrant le chemin vers l'est.

Mardi 17 Mai

Déjà 2 semaines en mer mais nous ne vivons pas dans le compte à rebours de l'arrivée. Mon état d'esprit est très différent de la transat aller : merci Max de Jude pour tes conseils d'"arriver à créer une routine, un rythme qui puisse durer éternellement". L'expérience de la première transat, les conditions favorables que nous rencontrons, personne n'est malade, ça donne un bon cercle vertueux !

À 8h ce matin, nous coupons le moteur et repartons à la voile, notre 2ème épisode sans vent est passé. Le ciel est gris, l'air est frais, la mer est gris foncé, bref c'est l'automne. Jeux, devoirs, sieste, cabane, tournoi de coinche rapide, la journée passe vite.

Pour la soirée, nous avons du vent de 20/25 Nds, au grand largue, la houle est plus petite mais ça secoue bien !

1940 M parcourus, 480 M restant

Mercredi 18 Mai

Une journée de plus s'étire au rythme de notre train train quotidien. École, cuisine, boulangerie, tournoi de coinche (Mathieu et Titouan deviennent expert, il faut dire qu'ils s'entraînent une grande partie de la journée).

Au menu de midi : un délicieux risotto préparé par Marie et Guillaume.
La fatigue s'installe un peu pour moi, Étienne a besoin de se défouler, bref, ça sens l'envie d'arriver ! Les routages météo annoncent une arrivée dans le week-end à Flores. On commence à lire les guides sur Les Açores.
Première apparition d'une dizaine de dauphins :))

En fin de soirée, une difficile nouvelle nous arrive. Le capitaine d'un bateau copain a un important traumatisme crânien, il s'est pris la bôme lors d'une manœuvre. Il a été évacué sur un cargo, sa femme et les enfants doivent terminer la transat sans lui. On croise les doigts. La solidarité des marins a très vite fonctionnée et un équipier d'un autre bateau est aller à bord pour terminer la nav en sécurité.

2010 M parcourus , 370 M restant

Jeudi 19 Mai

Des dauphins au réveil pour Marie et Guillaume !
Et des dauphins pour tout le monde, une cinquantaine, qui sautent, plongent et nagent à nos côtés pendant une demi-heure :)




Nous scrutons la mer à la recherche des baleines mais rien en vue pour l'instant. La ligne est à l'eau, nous changeons les leurres mais nous restons aussi bredouilles...
Premières douches à l'intérieur, il fait trop froid dehors (frais serait plus adapté mais je crois que je suis devenue encore plus frileuse !!).
La mer est calme, le vent n'est pas digue mais nous avançons droit au but donc c'est parfait. Nous naviguons quasiment à plat, c'est plus simple pour cuisiner et se déplacer. Du coup ce soir, c'est soirée Houmous maison et Pizzas en regardant le coucher du soleil.

2130 M parcourus, 250 M restant.

Vendredi 20 Mai

Nous nous réveillons dans la grisaille, la visibilité est réduite à 500m à peine par moment. Il ne pleut pas mais des fines gouttes envahissent l'air, bref le taux d'humidité est très élevé dehors et dedans.
Nous décalons l'heure pour nous mettre à l'horloge des Açores : +2h. Pour nous adapter, nous faisons un brunch qui amuse beaucoup les enfants !
Le vent souffle du sud aux alentours de 10/15 Nds, la mer est belle, nous glissons à 5 Nds droit vers notre but.
Nous avons reçu de bonnes nouvelles du capitaine évacué pour un traumatisme crânien, un grand ouf !! Le reste de l'équipage se dirige en sécurité vers Horta.
Nous prévoyons d'arriver dimanche matin à Flores : 19j de navigation :) !!

Ce soir le vent tombe complètement, nous finirons probablement notre route au moteur. Nos quarts vont être bien calme (même si le niveau sonore du moteur de tracteur est un peu usant).
Maigre consolation, un long sillon phosphorescent se dessine à l'arrière du bateau grâce à la rotation de l'hélice.

2250 M parcourus, 130 M restant

Samedi 21 Mai

Le moteur ronronne à fond, la mer est parfaitement lisse, même pas ridée par un souffle de vent.
Après le petit déjeuner au soleil, une frénésie de rangements et de bricolage envahissent Meltem. C'est notre dernier jour en mer (déjà !!??!!), nous avançons au moteur, à plat, sous le doux soleil du printemps, alors on en profite pour aérer le bateau, faire partir l'humidité de la nuit et ranger un peu. Nico et Guillaume entreprennent de réparer le circuit d'eau chaude : ça ne nous manquait pas aux Antilles mais aux Açores, la douche chaude sera très appréciée !

Au milieu de notre nettoyage de printemps, nous avons encore la chance d'avoir un beau spectacle avec une troupe de dauphins bondissants.






C'est tellement le bazar que nous ne pouvons manger ni dans le carré, ni dans le cockpit, alors nous dégustons nos pâtes carbonara sur le roof. A notre bâbord, j'aperçois un souffle sur l'eau, à 20m puis ce qui ressemble à une nageoire de baleine qui apparaît ensuite. C'est furtif mais pas de doute nous avons aperçu une baleine :) :)
Vers 16h, des dauphins viennent à nouveau, ni une, ni deux, on coupe le moteur et Guillaume et Nico vont à l'eau ! L'eau est fraîche mais le plaisir de nous baigner ici ne se reproduira pas de si tôt. Savonnage et shampooing général, il faut arriver tout beau demain à Flores.

Après nous être réchauffés et rhabillés, nous faisons un dernier apéro en mer, toujours sobre, limonade et jus de goyave (à prononcer comme voyage !!). Mathieu et Nico qui font le concours de celui qui verra la terre en 1er distingue un trait de côte qui pourrait être Flores.
Polenta au parmesan pour notre dernier dîner. Nous n'avons pas vu ces 19j passer !
À mesure que nous avons progressé vers le nord et vers l'est, les journées se sont rallongées, aux Antilles l'ensoleillement durait de 6h à 18 ou 19h, désormais il fait jour à 6h30 et le soleil se couche à 21h. Ça nous fait bizarre de nous coucher alors qu'il fait encore clair.

Dimanche 22 Mai

2h du matin
2365 M parcourus, 22 M restant
Je me réveille pour mon dernier quart, pendant mon sommeil, le vent est revenu, le moteur s'est donc enfin tut et nous avancons à la voile, en ligne droite vers Flores.
Marie a vu des dauphins qui nous accompagnent même en pleine nuit. Nous sortons sur le pont et observons ce qui est pour moi le plus beau moment de ce voyage : le silon phosphorescent de Meltem et des dauphins dans le noir océan qui nous entoure.
Nous voyons aussi très distinctement le phare de Lajes, au sud de Flores.
Notre arrivée est prévue vers 7h.
Je retourne me coucher à la fin de mon quart mais je n'arrive pas à me rendormir.
Il nous faudra deux virements de bord à l'approche de Flores pour arriver à la voile jusqu'à l'entrée du port.
Dans la brume qui nous enveloppe depuis ce matin, nous croisons Églantine qui part pour Horta.



La digue du port de Lajes Das Flores a été détruite par l'ouragan Lorenzo à l'automne 2019. Depuis des travaux titanesques sont en cours, le petit port est encore utilisé par les pêcheurs et 5 à 6 voiliers peuvent s'y amarrer.
Nous nous installons sur le quai à 9h et nous prenons un bon petit déjeuner. Nous sommes dimanche mais les pelleteuses et camions de chantiers sont à l'œuvre.
Quel plaisir d'être arrivés !!!
Et pour fêter notre arrivée en beauté, Étienne joue sur le quai, jette un caillou à l'eau, perds l'équilibre et plouf dans l'eau 3m plus bas. Il réussi à nager pendant 10m comme un champion malgré les baskets, le pull et le kway pour que je le récupère à l'arrière du bateau. De l'émotion, jusqu'à la dernière minute !!

Quelques chiffres pour illustrer notre transat :
Temps de parcours : 18j et 18h
Dont 81h au moteur (soit 3,4j)
Distance parcourue : 2406 M (route directe 2106 M)
Vitesse moyenne 5,36 Nds

4 commentaires:

  1. Bravo à tous les sept pour cette belle transat.
    J'ai adoré le mal de mer sélectif des garçons pour l'école, sacrés loustics! Bizz

    RépondreSupprimer
  2. Bravo les amis! Sympa de vous lire. Raph et Mari sur beau triton

    RépondreSupprimer
  3. Julia Wild Thing 21 juin 2022 à 03:36

    Nous sommes super contents pour vous! Quel bonheur d'avoir de vos nouvelles. Vous allez nous manquez pour "la suite"!!! Bises à tous de tout l'équipage de Wild Thing 2

    RépondreSupprimer
  4. Super partage - la presque fin d’un joli programme

    RépondreSupprimer

Un petit message de votre part, ça nous fera toujours plaisir ;) N'oubliez pas de signer!!