Cap d'Agde - Corse - Cap d'Agde Juin-Juillet 2020

On attendait impatiemment de retourner sur Meltem... 7 mois, c'est long!!!

Mi-Avril, on a décidé de reporter notre grand voyage pour un départ en Septembre 2021.


Début Juin, nous avons passé une semaine à bord afin de bricoler, installer et tester le nouveau matériel : spi asymétrique, matériel de sécurité, création de rangements supplémentaires, nouveau panneau solaire, nouvelle batterie... On s'est bien occupé et on a fait une sortie en mer.


Nous voilà prêts pour naviguer à nouveau en famille et c'est en Corse que nous avons envie d'aller!


Dimanche 28 Juin


Nico consulte une dernière fois les fichiers météo pour préparer la navigation et faire le routage (un logiciel calcule la trajectoire idéale en fonction du vent, de sa force, de son angle, de sa localisation et de son évolution dans le temps)




Les enfants remplissent les bidons d'eau pour boire, on embarque environ 130l.
L'eau stockée dans les réservoirs (450l) du bateau est réservée aux douches et au rinçage de la vaisselle (qui est lavée à l'eau de mer)




13h, c'est le départ, la navigation est prévue jusqu'à l'Anse d'Alon, juste avant Bandol. 100 M soit environ 180km.

Les 1ères heures de navigation sont souvent très calme, le bercement, un léger mal de mer et les 3 garçons qui sautaient en tout sens et sonorisaient le ponton il y a quelques heures, dorment profondément et n'importe où, à l'endroit ou le sommeil les gagnent!


Dîner avant de se préparer pour notre 1ère nav de nuit de l'année 2020. 


Mathieu et Titouan veulent veiller et craignent d'être malade à l’intérieur, ils passeront donc la nuit dans le cockpit. Le vent est stable et la mer est calme toute la nuit, nous glissons doucement vers l'aube pour un petit déjeuner en mer.




Lundi 29 Juin

Nous arrivons pour une pause bien méritée dans la calanque du Port d'Alon, à l'ouest de Bandol : déjeuner et baignade. Nous avons prévu d'y passer l’après-midi et la nuit mais la houle se lève, la calanque n'est pas assez grande et profonde pour nous protéger, cela devient inconfortable et risqué, nous partons donc pour nous abriter dans le port de Bandol : la mer est formée, le vent est  plus fort que prévu. Résultat une bonne douche pour Mathieu à cause des vagues de travers, Titouan se plaque sur le matelas "bain de soleil" sur le roof afin d'éviter qu'il ne s'envole dans les rafales, Etienne est stoïque dans le cockpit, Nico range le matériel du mouillage que nous avons quitté précipitamment et je tiens bon la barre jusqu'au port. Nous nous amarrons en face de la vedette de la SNSM qui sort en mer et revient en remorquant un bateau retourné avec la canot de survie posé sur la coque... Nous profitons de cette escale imprévue pour un tour à Bandol, ça mérite bien une glace!!

Mardi 30 Juin

Départ de Bandol à 6h, direction Girolata en Corse. 140 M soit 260km environ.

Nous longeons l'archipel des Embiez, Saint Mandrier puis Porquerolles. Sur le canal 16 de la VHF, le sémaphore signale une baleine dans la Grande Passe entre Porquerolles et Port Cros, nous ne la verrons pas!

Le bain de soleil du roof, qui est un super tapis de jeu pour les enfants, un coin lecture confortable, est désormais bien ficelé sur le pont afin d'éviter qu'une rafale ne risque de l'emporter comme la veille!!


Peaufinage de l'installation et des réglages du spi asymétrique (voile légère de grande surface qui permet d'avancer quand le vent arrive de l'arrière)



Titouan est un grand dormeur en navigation, nous le laissons se reposer, contempler la mer, il finit toujours par émerger un peu, pour retourner rapidement à une activité bien plus dynamique : la lecture ;)




Nous voilà prêt pour notre 2ème nuit en mer, le coucher de soleil est magnifique. J'explique à Etienne que le soleil va plonger dans l'eau à l’arrière du bateau, passer en dessous de nous de l'autre coté de la terre et réapparaître devant nous demain matin (nous faisons route plein Est). Il me demande en retour si le soleil dans la mer va éclairer sous le bateau comme les lumières au fond des piscines :)))

On voit déjà au loin la Corse se dessiner alors que nous n'avons parcouru que la moitié du chemin. Le Monte Cinto, point culminant de la Corse est à 2706m, on voit la chaîne montagneuse de loin!




Mercredi 1er Juillet


Apres une nuit illuminée par la lune, nous apercevons le golfe de Porto, avec au sud les Calanques de Piana et au nord le golfe de Girolata et la réserve de Scandola










Nous arrivons au port de Girolata : on s'amarre aux bouées du port, à 20m de la plage, c'est idéal, les enfants peuvent se baigner facilement




Le petit village de Girolata est accessible par la mer et à pied, des vaches sauvages vivent librement sur la plage, les montagnes rouges qui nous entourent sont magnifiques, les employés de la capitainerie sont très accueillants : un petit coin de paradis, pas encore surpeuplé, c'est parfait!






Nous partons en paddle vers la petite plage isolée de Cavone, roches gris-bleu, ocre et rouge, quelques poissons et beaucoup de poussières de plastiques dans l'eau : le Golfe de Porto est une baie exposée aux vents venant de l'Ouest qui poussent les déchets qui s'accumulent au fond du Golfe....








Jeudi 2 Juillet


Il fait déjà chaud à 10h30 quand nous partons pour une balade vers le col de Fuata (Bocca di Fuata), à la lisière de la Réserve Naturelle de Scandola.


Nous traversons le village de Girolata et profitons de la vue sur le Golfe de Girolata.



















Nous grimpons pendant 2h15, et au col, nous apercevons la baie de Focolara, au Nord.




Nous entamons la descente, 1h30 de marche dans le maquis corse.






La baignade est bien meritée, on voit ci dessous le col où nous sommes allés.




Apres le déjeuner, nous partons avec l'annexe vers la plage de Tuara. Titouan découvre la conduite de l'annexe avec le petit moteur, il se régale.
On nage en regardant les poissons, Titouan me raconte avoir vu un très long et beau poisson, Mathieu revient sur le paddle en battant le record du 50m nage libre car il a vu le même poisson qui le terrorise!!! Nico l'a croisé aussi, c'est une murène : impressionnante et effrayante.

Vendredi 3 Juillet

Nous avions prévu de quitter Girolata pour aller à Galeria, plus au nord mais la météo n'est pas favorable : il fait toujours un soleil radieux mais le vent est très fort à la sortie du Golfe. D'ailleurs, beaucoup de voiliers viennent peupler le port, Girolata est le seul port abrité du vent et de la houle entre Ajaccio et Calvi.

On décide quand même de partir naviguer dans le Golfe de Porto pour longer les calanques de Piana. Même pour une petite sortie en mer, Titouan est toujours atteint d'une brusque envie de dormir, même si la houle et le vent sont, comme aujourd’hui, de la partie. Une nav mouvementée mais qui valait le coup d’œil!!



La sieste de Titouan



Un savoyard sur un bateau




Le soir, nous invitons Alain et Soïzic, d'Amzer'zo, nos voisins de mouillage pour l'apéro, agréable soirée à Girolata!

Samedi 4 Juillet

Nous profitons de notre dernière journée à Girolata, paddle, baignade, un peu de bricolage à bord.

Partie de scrabble et coloriage à l'ombre


Nous passons l'après midi sur la petite plage d'une crique à coté de notre mouillage avec Marlène, Emile, Lola et Paul, nos autres voisins de mouillage, dont la bateau s'appelle aussi Amzer'zo (en Breton : se traduit parfois par "on n'est pas pressé ", même si littéralement cela signifie "il est temps"). Leur bateau est habituellement à Port Miou, nous leur ferons signe quand nous y retournerons.


Soirée dessin animé sur le bateau pour Mathieu, Titouan et Etienne, Soirée apéro chez les voisins pour Nico et moi.
C'est la pleine lune ce soir, Robert et Daddy Cool vont arriver cette nuit à 5h : ils auront mis 48h à relier le Cap d'Agde et la Corse dans des conditions très mouvementées!

Dimanche 5 Juillet

Bon Anniversaire à notre capitaine :)

Les enfants sont heureux de retrouver Matteo de Daddy Cool.
C'est donc avec eux que nous quittons Girolata, direction Galéria, au Nord. Nous allons longer la réserve Naturelle de Scandola.








Robert sur Daddy Cool :)




Nous nous installons pour la soirée dans le Golfe de Girolata. Baignade, paddle, apéro sur Meltem, il y a pleins de poissons sous notre bateau, Matteo sort la canne et pêche une oblade, un joli poisson argenté, offert à Nico en cadeau d'anniversaire :)










Lundi 6 Juillet

Nous quittons notre bouée de mouillage pour aller mettre l'ancre pour la journée sur la grande plage déserte de Galéria, à proximité du delta du Fango.


Poisson corse et fromage corse, à table!
























Mardi 7 Juillet

Dernière matinée en Corse, il y a un créneau météo à prendre : le départ est prévu pour 13h30. 



Atelier reprise d'une couture du génois (la voile de devant) et vérification en haut du mât, la houle est déjà là, elle présume du vent au large, et Nico se fait bien secoué accroché à 18m au dessus de l'eau!!






Les 2 premières heures de navigation sont intenses, il y a une grosse houle de 2m, du vent jusqu'à 36 Nds, c'était prévu et on sait que ça ne va faire que diminuer en intensité. Nous diminuons la grande voile au minimum et nous sortons notre trinquette (petite voile d'avant, pas l'heure de l'apéro 😋)

Corse - Porquerolles : 108 M soit environ 200km. Arrivée prévue le lendemain vers 14h

Nous entamons la nuit avec un petite brise légère, une mer plate, la bateau avance tout seul et en douceur.

Mercredi 8 Juillet

Le vent est tombé, nous finissons les 3 dernières heures au moteur.
Nous mettons l'ancre devant la plage d'Argent à l'Ouest du port de Porquerolles. Le lieu est magnifique et nous semble surpeuplé!
Après 24h en bateau, nous partons nous dégourdir les jambes et marchons par le littoral vers la plage du Langoustier à l'extrémité de l'île.










Oh, une baleine!




Titouan a un hublot sur sa couchette alors il s'endort en regardant les autres bateaux du mouillage.








Jeudi 9 Juillet

Nuit paisible au mouillage de la plage d'Argent, on a récupéré de la nuit précédente en mer.

Nos quarts de veille en alternance avec Nico ne sont pas défini de manière rigide. Comme on veille seul chacun à notre tour, on est bien équipé : gilet de sauvetage, harnais et ligne de vie si on doit aller sur le pont manœuvrer ou regarder ce qu'il se passe devant, balise en cas de chute à la mer, talkie-walkie étanche, avec un bouton d'alerte et une lumière. Celui qui dort garde l'autre talkie-walkie. Le 1er de nous deux qui sent l'envie d'aller se coucher y va, pour une période de 2 à 3h, selon les capacités de l'autre et selon la nécessité d’être 2 pour un virement de bord par exemple. Et puis soyons réaliste, je totalise 5 nuits de navigation, j'ai besoin de Nico pour certaines décisions!! Alors je lui laisse régler les voiles aux p'tits oignons, les bascules de vent annoncées par les fichiers météo mais qu'on ne voit pas venir, et je le reveille si je ne suis pas sure de mon coup. Le capitaine a confiance, il dort généralement profondément quand sonne le moment de son quart.

Le départ de Porquerolles est prévu pour 11h, nous prenons un bon petit déjeuner, allons visiter le port et la ville : Mathieu, Titouan et Etienne se font une joie de conduire l'annexe (surtout quand elle est motorisée!!).


Il y a un voilier "Joshua", le même que celui de Bernard Moitessier, juste à coté de nous. Une jolie coque rouge et des yeux à la proue



Dernier point route avant le départ : Porquerolles - Cap Canaille, 33 M soit 60km



Moussaillon Titouan, spécialités : réalisation de brioche, sieste en navigation



Moussaillon Etienne, spécialités : clownerie, enroulage de cordage



Moussaillon Mathieu, spécialités : virement de bord, tentative de contre poids quand le bateau gite





Boulangerie de bord ; le pain brioché Roman



Le capitaine, spécialités : réglages de voiles du Vendée Globe sur notre bateau en surpoids, MacGyver du bricolage



Manu, spécialités : lecture, stress pendant les manœuvres au port




Le bec de l'Aigle dans le soleil couchant



Dîner en mer, au moteur car le vent est tombé. Nous posons l'ancre dans l'Anse d'Arène, la où nous avions dormi le jour des 6 ans de Titouan!



Le sémaphore du Bec de L'aigle




Vendredi 10 Juillet

Sitôt réveillé, sitôt parti. On prend le petit déjeuner en mer en longeant les calanques.



Et on aperçoit 2 dauphins acrobates près de la calanque de Sormiou!!


On s’arrête pour une baignade et une balade dans une anse entre l'Ile Jaire et l'Ile de Jarron. La crique nous semble minuscule quand il s'agit de mettre notre bateau de 12m et nos 30m de chaine, mais vu de loin, on a de la place finalement!!






On repart au bout d'une heure pour déjeuner en mer. Le vent s'y prête alors on installe les voiles en ciseaux : la grande voile d'un coté et le spi de l'autre.



Les étapes de la journée :
Cap Canaille - Ile Jaire : 10 M
Ile Jaire - Cap Couronne : 16 M
Cap-Couronne - Cap d'Agde : 70 M, ça c'est en théorie si on va tout droit, mais ça n'arrive jamais en bateau!!

On fait un dernier mouillage et un dernier plouf avant une dernière nuit de nav pour rentrer au Cap d'Agde. La nuit s'annonce agitée : vent de face et houle marquée.
On a peu dormi car le vent a fait des siennes, la houle aussi. Nos 3 vaillants marins ont eux parfaitement dormi alors que la pointe du bateau tapait fort sur les vagues et que Meltem était tellement penché que le pont a été bien lavé toute la nuit.

Samedi 11 Juillet

Avec le vent de face, nous avons zigzagué jusqu'à l'arrivée devant le fort Brescou qui signe la fin de nos supers vacances!
On est accueilli sur le ponton par Gilles notre voisin de quai, et le soir même on trinque à la santé de tous sur son bateau :)


Dimanche 12 Juillet

Maïnou et Pado nous rejoignent pour passer 48h sur le bateau. Le soir, mouillage à la Conque, c'est plus paisible que notre ponton qui donne sur le Luna Park ✨


Pour terminer et vous donnez envie de venir nous voir, voilà les brioches du petit déjeuner à bord de Meltem!