Cap d'Agde - Port Miou - Cap D'Agde - 19-28 Mai 2021

L'hivernage de Meltem est terminé, l'année 2021 sera celle du départ pour une traversée aller et retour de l'Atlantique!

En Mars, nous avons fait un stage "Sécurité et Survie" avec la super équipe d'Escale Formation Technique à Lorient. Nous avons approfondi nos connaissances dans ce domaine, mais surtout nous sommes passés à l'action : déguisement de Télétubbies, déploiement d'un radeau de survie, baignade dans le port de Lorient la Base, exercice de manœuvre d'homme à la mer (j'ai essayé de leur faire dire femme à la mer, mais ça n'a pas pris!), manipulation des feux de détresse (comme quand on termine le Vendée Globe). Nous avons rencontrés d'autres équipages qui ont des projets plus ou moins semblables, bref c'était instructif et passionnant!





Sur notre lancée, nous avons fait un presque direct Lorient-Cap d'Agde pour venir rééquiper Meltem : les voiles étaient à la voilerie pour inspection et raccommodage, les cordages ont été lavés et mis à sécher à l'intérieur, certains planchers ont faits le voyage à Chambéry pour être poncés et vitrifiés, ...

Nous en avons profité pour commencer l'installation de notre dessalinisateur. Grace à l'énergie solaire, il pourra produire 5l d'eau douce/heure. Je remercie la famille Taillefer, de la Compagnie Hydrotechnique qui a répondu un dimanche après midi à notre mail visant à lever un doute sur l'installation! On n'en attendait pas tant :)


Et pour terminer un mois de Mars très marin, nous avons révisé pour passer notre CRR (voir ici). C'est un examen pleins d'abréviations à connaitre et à comprendre, qui nous permet d'utiliser la VHF partout dans le monde.

En Avril, nous n'avons pas pu descendre au Cap d'Agde, alors autant vous dire que le 19 Mai, nous étions tous les 5 plus que prêts pour un petit tour en Méditerranée.

Mercredi 19 Mai

Journée avitaillement et installation à bord. Ca souffle fort aujourd'hui mais demain sera une belle journée en mer. Les prévisions météo évoluent beaucoup, le temps est à l'instabilité. Notre projet est d'aller passer 2 ou 3 jours vers Porquerolles avec une nuit dans un port pour se protéger d'un gros coup de vent....

Jeudi 20 Mai

Réveil à 6h30 pour prendre le petit déj et préparer les estomacs sensibles à l'amarinage.


La mer est calme, une jolie brise nous pousse vers l'est.

Hissage de la grand voile pour la 1ère fois depuis 7mois et 20j.... Oups, nous avons oublié de remettre les bosses de ris (je vous laisse trouver comme des grands!!!). Bref, il faut monter sur la bôme pour passer un bout dans un œillet. Je m'y colle!


On peut voir au niveau de ma main gauche un renfort et un œillet dans la grand voile, il y en a aussi au même niveau coté mat et plus haut, c'est ça qui nous permet de réduire la taille de la grand voile, chaque étage s'appelle un ris, le cordage qui permet de fixer la voile, s'appelle une bosse.

Il est temps désormais d'installer la ligne de pêche au thon que le Père Noël nous a apporter (Merci Martin et Aline!).




Nous apercevons à deux reprises des bancs de thons en chassent. La 2ème fois, un thon mord, le moulinet se met à cliqueter en se dévidant! Mais notre joie est de courte durée, la ligne casse et nous avons perdu notre leurre.


Nous filons toute la journée à 6nds, nous passons le golfe de Fos sur Mer vers 21h30. Les enfants au dodo!


Nous profitons du coucher de soleil et d'un peu de lecture avant que j'aille me coucher et que Nico prenne son quart.


Le vent tombe progressivement pendant la nuit, et vers 3h30, je démarre le moteur. Pas de vent, ce n'est pas si grave, mais la houle qui nous fait faire le culbuto, c'est très très agaçant! On avance à petite vitesse au large de Marseille.

Vendredi 21 Mai

Au matin, nous récupérons des nouveaux fichiers météo qui annoncent un très gros coup de vent d'Ouest (Force 7) prévu dans 3/4j, juste au moment où nous devrons rentrer au Cap d'Agde.
La météo ayant toujours le dernier mot, nous revoyons notre programme : direction Port Miou, dans les calanques pour y passer 24h, avant de repartir vers le Cap d'Agde.



En début d'après midi, nous arrivons à notre bouée de mouillage, Mathieu à la barre, Manu à l'avant pour attraper l'anneau et Nico à la supervision. Mathieu fait une manœuvre parfaite, on s'amarre à l'avant à la bouée et l'arrière à la falaise en utilisant la petite annexe.




Nous partons en balade à pied à Port Pin. Les grandes chaleurs ne sont pas encore arrivées mais les enfants se baignent!



Petite séance de nettoyage acrobatique de la coque et soirée pêche avant un bon diner et une bonne nuit de sommeil.




Samedi 22 Mai

Balade culturelle sur le chemin du Petit Prince dans le bras de terre entre Port Miou et Cassis. C'est d'ici qu'on a vu pour la dernière fois l'avion d'Antoine de Saint Exupéry.









En fin de matinée, nous quittons Port Miou pour aller visiter les calanques et la rade de Marseille.


Le long des calanques nous voyons 2 grimpeurs audacieux puis des dauphins au loin.






Combat de catch sur le roof!



En contournant l'ile Maire, c'est un petit poisson lune qui passe à notre tribord.
Nous visitons Marseille à la voile, Les iles Frioul, le château d'If, l'entrée du Vieux Port, le MUCEM, et des bateaux dans tous les sens.










Deux voiliers font une régate et enchainent les empannages sous spi. Le voilier au spi blanc est en tête mais lors d'une manœuvre, son spi se met en cocotte autour de l'étai : grosse galère que nous nommons désormais un empannage à la Marseillaise!!



Les prévisions météo font le yoyo, on se prépare pour le retour direction le Cap d'Agde.
Etienne s'endort avant le repas, il aura loupé les pates bolognaises de circonstances (il fait frais et la nuit sera un peu agitée) et le beau couché de soleil.











Début de nuit au moteur, je suis de quart, je bouquine habillée comme pour aller au ski, avec un plaid, bien installée à l'abri du vent en haut de la descente (joli oxymore!). Pendant 3h, à part un cargo, c'est très calme. Le vent annoncé du nord se lève, je déroule le génois et coupe le moteur.

A 1h51, le vent monte autour de 24 Nds, je réveille Nico pour mettre un ris sur la grand voile, ranger le génois et installer la trinquette. Espérant aller me coucher ensuite...
Et bien non!! Nous mettons le 1er ris pour réduire la grand voile, jusque là, tout va bien. La trinquette est déjà prête à être hisser, ouf! ... Mais non, j'ai oublié la manille du point d'amure... Chouette, chouette, je vais à l'avant harnachée sur la ligne de vie, pour fixer cette petite chose essentielle sans qu'elle tombe dans l'eau, dans le noir et avec une houle de 1,5m... Finalement je pinaille et c'est Nico qui y arrive... Ensuite mon cher capitaine décide de faire passer la trinquette non pas à l'extérieur des haubans (les câbles qui tiennent le mât) mais entre les haubans et les bas-haubans afin de mieux centrer la voile par rapport à l'axe du bateau (et autant vous que tout ce charabia, à 3h du mat' ça m'a vraiment enchantée!)... Allez, il reste le génois à enrouler, dans 10min, je suis au lit... Et bien pas du tout, une drisse (un cordage qui sert à hisser une voile) a la bonne idée de se coincer dans la voile quand on l'enroule, ça bloque tout, on braille chacun à notre tour (je rappelle le contexte : nuit, froid, vague, vent 25nds, donc on ne s'entend pas à 10m!), la voile se met à battre car elle est complètement relâchée, le claquement est assourdissant... A force de bataille, en enlevant la drisse, on fini par enrouler le génois (au bout de 7 tentatives)! Victoire, mon lit me tend les bras! ... Dans le cockpit, ça ressemble à un plat de spaghetti renversé : nous avons manié la quasi totalité des cordages du bateau, tout semble emmêlé. Je laisse le soin à Nico de ranger et je vais enlever mes vêtements mouillés. En passant devant la table à carte, je vois l'écran des données de vent : 28 Nds... Il est donc nécessaire de mettre un 2ème ris dans la grand voile : je n'ai pas le courage de me rhabiller, Nico fait la manœuvre seul mais je reste debout pour voir si tout se passe bien!

3h51 : deux heures plus tard, je me couche et je m'endors immédiatement. Il fait vraiment froid, même dans le bateau, Nico fait sa veille à l'intérieur, il fait nuit noire dehors, aucun bateau à l'AIS ni au radar, il remonte surveiller le pont tous les 1/4h.

Dimanche 23 Mai

Le réveil est maussade, le ciel est gris, et le vent ne veut pas nous pousser vers le Cap d'Agde.


Et voilà la fameuse installation de la trinquette!


Pour remonter le moral de l'équipage, nous sortons les lignes de pêche, un peu de musique (Best of de la Mano Negra), ça y est les sourires reviennent :)


Le vent ne nous a pas permis de faire route directe vers le Cap D'Agde, nous passons une journée tranquille en mer (nous sommes toujours bredouille, même pas un petit maquereau sur notre ligne de pêche!).
Nous arrivons au large de Sète vers 22h, je tente une photo des lumières de la ville.... Nuit=pause longue=flou de bougé artistique




Nous arrivons au port à 2h du matin, aidé de Mathieu au pare battage, mais pas vraiment aidé de Manu, car mes pieds glissent du quai lors d'un mouvement du bateau, je suis donc accrochée fermement à la filière, les 2 pieds dans l'eau!! Rien de grave, j'arrive à remonter sur le ponton. 1/2h après, nous sommes tous au lit.

Lundi 24 Mai
Journée devoirs et bricolage à bord, le vent souffle fort et malgré le soleil, il fait frais.


Mardi 25 Mai

Ils nous faut faire quelques courses à l'autre bout du port, nous prenons notre voiture flottante motorisée pour y aller!




Mercredi 26 Mai

Matinée petit déj en terrasse et devoirs, pendant que les parents fignolent l'installation du dessalinisateur et de la pompe à pied d'eau douce.



Sortie en mer pour tester les poulies achetées pour le grand spi asymétrique et pour le petit spi.
Ca donne une journée avec :
  • une pointe à 8,13 Nds au GPS (un exploit même si c'est toujours moins vite qu'une mobylette)
  • un bel emmêlage des 2 lignes de pêche lors des manœuvres
  • une tentative d'empannage à la Marseillaise avec le grand spi, heureusement ça s'est bien fini
  • et une mise à l'eau du petit spi (qui n'a pas de chaussette) au moment de l'affaler, du coup on est bon pour une sortie en mer demain pour le faire sécher
  • un spectacle aérien avec l'entrainement de 4 canadairs

Le blanc, c'est le grand spi asymétrique à chaussette



8,13 Nds, c'est noté en bas ;)




Fin d'après midi démêlage de lignes de pêche, papotage sur le ponton, création de la bâche de récupération d'eau de pluie, et pour finir une soirée avec Bernard et Laurence.



Jeudi 27 Mai

Petit tour en mer pour faire sécher le petit spi (qui nous donne encore du fil à retordre au moment de l'affaler!) et mouillage à la Conque pour une partie de pêche.
Le guideau, moteur qui remonte l'ancre, est capricieux : il lui manque une rondelle de serrage du coup, il tourne dans le vide!!
Décidément, ces 8j sur Meltem nous aurons permis de faire bien plus choses que prévu et d'expérimenter jusqu'au bout encore la vie en bateau :)




Le petit spi qui sèche dans le vent
Nous quittons le mouillage à 15h15 pour prendre le train à 16h42. Nico reste dans l'ambiance pour 2j de stage Mécanique et moteur diesel des voiliers à La Grande Motte. Il en reviendra ravi et très instruit!

9 commentaires:

  1. Que de péripéties encore merci les copains de nous faire voyager 😊

    RépondreSupprimer
  2. Bravo et bon vent. On a l’impression que vous êtes déjà partis à l’aventure. Et quand on pense à toutes les expériences qu’il vous reste à vivre cela fait rêver.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chouette ce partage merciiii
      Quand est votre grand départ ?
      Timothee et Charlotte sont partis le 13 mai de Guadeloupe.. Encore 400 miles pour les açores
      Vive le déssalanisateur

      Supprimer
  3. C’est fou, c’est génial, des aventures
    Et surtout je me dis que je vous vois bien prendre le rythme marin et après quelques péripéties voguer au gré du vent, perdre un peu de cette vitesse de terre qui nous obscurcit et surfer 🏄‍♀️
    Je suis impressionnée
    Hâte de te revoir
    Bises ana

    RépondreSupprimer
  4. Bravo pour cette aventure familiale.
    Faites nous encore rêver 😊

    RépondreSupprimer
  5. Récit captivant et photos sublimes, un réel talent d'écriture Manu, je vis les moments intenses de votre croisière.
    Les petits gars sont magnifiques, bel équipage ❣️

    RépondreSupprimer
  6. Merci pour ces partages de moments marins intenses, et que de souvenirs dans ces Calanques... Les 3 Mousquetaires sont à croquer, ils faut absolument que l'on se croise avant le Grand Départ! Besos Amigos. Coralie

    RépondreSupprimer
  7. Quel belle aventure 😍 tes petits sont trop mignons 👍🏻Merci de partager toutes ces magnifiques photos, c’est trop chouette. La voile c’est pas simple.
    Bises

    RépondreSupprimer
  8. Joli récit !.…même si toute la partie technique m'échappe 😁
    Vos garçons ont sacrément changé 😳 l'aventure ça fait grandir 😋
    Des bisous 😘

    RépondreSupprimer

Un petit message de votre part, ça nous fera toujours plaisir ;) N'oubliez pas de signer!!