Gran Canaria - du 4 au 14 Octobre

Lundi 4 Octobre

Nous arrivons au mouillage du port de Gran Canaria : la Playa de Las Alcaravaneras.

Les enfants filent à la plage pour se défouler après nos 9h de navigation avec une bonne houle courte de 2 m (ceux qui me promettent encore des alizés et une houle agréable pour la transat, je vous paie ma tournée aux Antilles si vous avez gagné !!).

Nous retrouvons Girotondo (un voilier beaucoup plus jeune que le notre, d'une génération, mais un équipage très semblable : 3 garçons du même âge que nos moussaillons et un Titouan de chaque côté) pour un accueil mémorable !

Mardi 5 Octobre

Nous avons un problème avec l'étai de génois (à la dernière inspection de routine, il était détoronné, ce qui signifie que le câble inox est fragilisé. Cependant, aucun risque que le mât ne nous tombe sur la tête, nous avons un 2ème étai en tête de mat) et avec l'enrouleur qui est bien grippé, nous profitons donc de notre escale à Las Palmas de Gran Canaria pour réparer et continuer notre route en toute sérénité. Nous rencontrons une entreprise de voilerie et de gréement qui est très professionnelle et qui nous propose une évaluation des travaux à faire demain.

Petite balade en fin d'après midi à la Playa de Las Canteras mais personne n'ira à l'eau malgré la promesse de fonds marins très attrayants, il fait frais et nuageux et le vent du nord ne faibli pas.

Mercredi 6 Octobre

Nous allons à la Marina pour que le gréeur vienne jeter un coup d'œil à notre étai avant de mât. Après nous avoir dit que son planning était plein pour les 5 prochains jours, il nous propose de venir sur leur chantier plus tard dans la journée, ouf!

Nous profitons de l'escale au port pour affaler le génois et remplir les bidons d'eau potable. C'est alors que passe à côté de nous un Voyage 12.50, un de nos nombreux jumeaux (il me semble que notre bateau a été fait en 250/300 exemplaires). Il s'arrête pour une visite réciproque, une petite photo et à bientôt !!


Nous repartons à notre mouillage pour 45 min car le gréeur nous propose de venir démonter notre étai et notre enrouleur vers 13h sur leur chantier !
Nous voilà donc reparti un peu plus au sud de la Marina.

Au ponton du chantier, Arnaud d'Alter Ego vient nous saluer : C'est un équipage chambérien !! Nous parlons Place Saint Léger, montagnes et Éléphants quand l'équipe des techniciens arrivent.

Le démontage de l'enrouleur et de l'étai peut commencer. Le travail est efficace et consciencieux. Leur expertise nous apprend qu'une pièce de l'enrouleur a glissé vers le bas, ce qui a fragilisé le câble. L'ensemble est déposé, le mât est stabilisé, les techniciens vont réviser notre enrouleur, le réparer ou le changer si besoin. Dans tous les cas, l'étai sera lui changé. Verdict des travaux et de leurs durées demain, si tout va bien.

Nous re retournons au mouillage pour retrouver Girotondo pour un match de beach-foot

et une soirée d'à bientôt : ils partent pour Tenerife demain, on se retrouvera sur la route ! Les 6 enfants se lancent dans une maquette de trimaran de 75 cm (premièrement le rouleau de scotch, les tubes de colle et les feuilles de brouillon y sont passés, faudra ravitailler, deuxièmement, où va-t-on stocker ce nouveau prototype ??!!) et les parents se projettent dans leurs voyages.

Jeudi 7 Octobre

Pas de nouvelles du chantier, alors nous partons visiter les vieux quartiers de Las Palmas : Tirana et Vegueta. C'est assez loin de notre mouillage et le retour à la civilisation urbaine nous casse les oreilles : bruits de voitures et bruits de travaux... Nous passons devant la Casa de Christophe Colomb (1492, itou itou) et admirons les vieilles façades colorées et les balcons en bois sculptés.




Vendredi 8 Octobre

Le technicien n'a pas encore eu le temps de démonter notre enrouleur... Prochaine échéance Lundi... Tant pis, ça n'avance pas, c'est embêtant mais il nous reste encore toute l'île à visiter.

Nous prenons le guagua (vrai mot espagnol pour dire autobus) pour aller récupérer notre voiture de location et allons vers le Barranco (canyon) de Guayadeque.

La terre est rouge, les parois abruptes, le ciel tout bleu... Nous attaquons une grimpette de 450m sur le côté sud du canyon. C'est raide et aérien, comme les vires de Chartreuse, nous râlons chacun à notre tour (Nico car il s'est trompé de chemin, les enfants parce ça monte trop et qu'il fait chaud, et moi parce que j'en ai marre de les entendre râler 😅😅). Le spectacle vu du haut est à la hauteur de nos efforts ! Et la descente par le fond du vallon est très belle.




Après cette belle rando, nous descendons vers le sud ouest de l'île à Puerto de Mogan. C'est très charmant et la petite baignade est appréciable.

Dernière étape de la journée : les dunes de Maspalomas au coucher du soleil.









Samedi 9 Octobre

Aujourd'hui, nous visitons le centre de l'île : le Pozo de Las Nieves, le Roque Nublo, Tejeda, Artenara, la magnifique route GC-210, la cascade de Charco Azul et le Mirador del Balcon.

Dimanche 10 Octobre

Nous partons vers 9h pour Teror, jolie petite ville colorée et profitons du marché pour notre picnic : fruits, légumes, fromage et chorizo locaux.

Nous traversons Moya qui surplombe un barranco abrupte. Juste à côté, se trouve une petite forêt de lauriers où nous pique-niquons et récoltons du bois pour une nouvelle maquette de bateau !


Nous visitons l'élégante ville de Gáldar et le site archéologique de la Cueva Pintada. Tout est préservé et aménagé simplement, ce qui met encore plus en valeur ces traces du passé.

Nous voulons finir la journée par une baignade dans les piscines naturelles du nord de l'île mais l'océan est démonté : pas de baignade mais de jolies photos !



Fin de soirée sur la Playa del Confital, au nord de Las Palmas, la ville grouillante semble plus douce au soleil couchant... 



Lundi 11 Octobre

Aujourd'hui nous allons à la Caldera de Bandama, un volcan éteint de 1000m de diamètre et plus de 200m de profondeur. Un sentier fait le tour par la crête. Nous croisons de belles couleurs, le noir du sable volcanique et le doré de touffes de graminées, le rouge de la terre, le blanc de la maison au fond du cratère.





Retour en guagua au bateau, notre enrouleur sera peut-être réparé et réinstallé mercredi :)!

Après midi baignade à la Playa de la Canteras et apéro à bord avec Philippe qui voyage sur un petit voilier du chantier MER, avec 2 mâts et sans haubans : un exemple de simplicité et de modernité. Belle rencontre et riches échanges autour de son parcours d'apprentissage permanent et son désir de s'éprouver pour mieux se connaître.

Mardi 12 Octobre

C'est la fête nationale espagnole : nous hissons le grand pavois pour honorer ce jour de fête ! Bon du coup, c'est sûr que nous n'aurons pas de nouvelles du chantier aujourd'hui...

Journée école pour les enfants et bricolage pour les parents. Nous avons acheté de nouvelles écoutes pour le génois et il faut faire une épissure au bout. Et bien, comme d'hab, sur le tuto YouTube, ça prend 15 min et c'est réussi, mais dans la vraie vie, il faut de la patience, 3h et accepter un résultat assez moyen. Nous fixons la nouvelle table extérieure (découpée et peinte à Chambéry en Août). Pour fêter ça, apéro à bord avec l'équipage de Nino!

Mercredi 13 Octobre

La réinstallation de notre étai tout neuf et de notre enrouleur de génois tout réparé n'aura pas lieu aujourd'hui... Alors c'est parti pour une nouvelle journée d'attente bien remplie : Loustic 3 est là alors c'est foot et paddle entre copains.

Et la bonne blague c'est que nous avons réussi à passer entre les poux à l'école depuis 7 ans, mais qu'en voyage en bateau, nos 3 charmantes têtes de pioches sont envahies... Bref le traitement de la pharmacie ayant échoué la semaine dernière, nous passons aux choses sérieuses : tondeuse 24 mm pour les enfants. Ils sont moins blonds mais on voit à nouveau leurs yeux, espérons que ça suffise à nous débarrasser des petits envahisseurs.

L'attente est l'occasion de fignoler et de rendre le quotidien plus confortable : installation des bancs dans l'annexe, la grande classe !! 

Jeudi 14 Octobre

On est dans les starting blocks pour aller au chantier pour faire réinstaller notre enrouleur de génois tout réparé et un nouvel étai bien costaud !
Nous allons enfin pouvoir quitter Gran Canaria. L'île est très belle mais le mouillage en pleine ville, pas loin de la 3 voies et du port de commerce, c'est sympa un moment mais pas plus...

Les enfants jouent toute l'après midi avec les bateaux copains Loustics 3 et Toucan pendant que nous nous tentons de terminer nos épissures...
Demain matin, nous partons pour Tenerife :) 

6 commentaires:

  1. Ah Puerto Deportivo de Mogan !!!
    Nous y sommes arrivés directement depuis Moro Jable...le 20 octobre 1989 !!!
    Beaucoup de bateaux avec des enfants du même âge à peu près que les nôtres ! Donc des souvenirs d'une " troupe " d'enfants courant sur les pontons toute la journée !
    Location d'une voiture pendant 3 jours pour visiter l'île et en profiter pour aller "faire l'avitaillement " à Las Palmas !!!
    Et aussi école , école !!!
    Car le vent n'était pas favorable !
    Le 28 octobre ça y est ! C'est bon nous pouvons partir pour Puerto Colon !
    Pour la petite histoire , nous avions retrouvé à Mogan un bateau rencontré pour la 1ère fois avant Madère " Jean de la Lune " avec Andrée et Jean-Noël et un petit Maël qui avait l'âge de Cécile et nous avons navigué une partie de l'été en compagnie de Jean de la Lune 2 avec Andrée et Jean-Noël qui comme nous n'ont pas vieilli 😉🤭🤣!!!
    Continuez bien ! Admirez plein de belles choses !!! 😘😘😘

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Catherine, on garde nos mirettes grandes ouvertes pour faire comme vous : restezr jeunes 😅😘

      Supprimer
  2. Vivement que vous reveniez pour que je vous vois. J'ai aimé vos photos, celles avec les garçons et les bateaux en papier étaient tres beau et vos cheveux au vent.Signé Maëlia

    RépondreSupprimer
  3. Moi j'ai bien aimé la photo des 3 matelots avec la Lune. Mathieu fait tjs la pose sur les photos ! AH AH! Lisa

    RépondreSupprimer

Un petit message de votre part, ça nous fera toujours plaisir ;) N'oubliez pas de signer!!